Des cocos, des fesses et au milieu une vallée…

Visite de la vallée de Mai réputée pour compter d’innombrables cocos des mers, arbres cocotiers présents seulement sur l’île de Praslin qui donnent les fameux coco fesses ! Sous les grandes feuilles qui se balancent au gré du vent se dessinent les courbes voluptueuses des coco-fesses, ces fruits qui transpirent un mystérieux et fascinant érotisme végétal en évoquant le galbe du fessier féminin pour les uns, le bassin et le pubis de la femme pour les autres. L’inflorescence mâle n’est pas en reste vu qu’elle représente une forme phallique également très suggestive ! Les habitants utilisent d’ailleurs ces deux emblèmes pour distinguer les toilettes des hommes de celles des femmes.

 

L’archipel vivant principalement du tourisme, les coco-fesses sont utilisées à des fins commerciales. Introuvable au menu d’un restaurant, même le plus gastronomique, elle est l’apanage des chefs d’Etat quand ils viennent en visite aux Seychelles. Ces hauts dignitaires peuvent alors la goûter en gelée, marinée dans des liqueurs comme le Cointreau ou le Drambuie, au moment du dessert. Mais la noix de coco est surtout vendue en tant qu’objet de décoration, au plus les fesses sont «pulpeuses» au plus c’est cher !

Après 2h30 de traversée au milieu d’une jungle luxuriante aux dimensions impressionnantes direction la playa !

Publicités

2 réflexions sur “Des cocos, des fesses et au milieu une vallée…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s