Un verdadero cambio !

En route vers un nouveau continent : America del sur ! On commencera notre périple par le nord de l’Argentine avant de rejoindre le Chili. Les 14 heures de vol se sont bien passées, c’est une fois sur place qu’elles nous ont fait le plus mal… Notre 1ere journée à Buenos Aires a duré 38h… on s’en souviendra !
En arrivant à l’auberge, on doit se réhabituer à parler espagnol et après 4mois en anglais ça ne revient pas si facilement… je parle pour l’instant un Espanglais assez incompréhensible mais on s’en sort pour réserver une chambre et avoir quelques conseils sur la ville. L’auberge est toute petite et assez rustique, les couloirs sont peints en rouge sang et une grande cours sépare les dortoirs.
Dehors il fait beau mais moins chaud qu’en Australie. Au fur à mesure qu’on avance vers le centre on sent les différences d’architectures et de richesse entre les quartiers.

On visite de nombreuses cathédrales, on adore ça et on en avait presque pas vu jusque là entre l’Asie et l’Océanie… Certaines sont délabrées d’autres étincellent. Les passants sont à l’image de la ville, des costards 3 pièces zigzag entre les mendiants et la classe moyenne. Lorsqu’on se retrouve devant des monuments, plusieurs personnes viennent entamer la conversation avec nous, pour nous raconter l’histoire des lieux, ils prennent le temps, nous conseillent des restaurants…

Et Carlos merci de nous avoir prévenu, ils remplacent tous les « ll » par des « che » ce qui n’améliore pas notre compréhension… Après quelques visites, direction les fameux restaurants. La viande, « the viande » on va enfin la goûter et quand notre « Bife de Chorizo » arrive on est presque en transe. Alors que personne ne répète ça à mon grand père qui vit dans le Cantal mais la viande est véritablement à se damner, la meilleure qu’on ai jamais mangé ! Fin de journée on s’installe dans un bar très animé et on énumère les changements entre l’Océanie et ici, il y en a énormément et c’est ça qui est intéressant dans les multiples destination de notre voyage.


Le lendemain on s’est remis du décalage horaire pourtant je ne me sens pas très bien, je me force à me lever, on est à Bueno Aires tout de même ! Mais mon retour au lit s’est fait dans les plus bref délais… La Turista s’est emparée de moi ! 2 jours plus tard, le charbon, le coca et la vitamine C ont eu raison d’elle et je me sens enfin mieux. Nous profitons de tout ce que la ville a à nous offrir : les danses de tango dans les rues, les quartiers « branchés » moitié retapés, moitié abandonnés, les rires, la guitare espagnole, les tapas, le flamenco, les manifestants, le vin, la viande, le vin, les marchés, les dessins sur les murs, l’architecture, les churos au chocolat !

Nous voilà imprégnés de la culture espagnole jusqu’aux os, on a pris le rythme : levés 10h, repas 14h, sieste et diner à 22h. La nuit les rues sont encore plus remplies, on a juste à passer la tête à travers la fenêtre d’un bar pour voir quel concert s’est improvisé, rock, flamenco ou tango ?

Publicités

4 réflexions sur “Un verdadero cambio !

  1. Olà, amigos
    alors comme ça on mange la meilleur viande du monde sans moi, bon c’est cool vous allez l’air en pleine forme meme si tu t’es tapé une belle « turista » ma petite Ana;
    la ville a l’air sympa et chaleureuse, je suis content pour vous et prenez en plein les yeux,
    prenez plein de photos on en veut encore plus!
    Ps: mercredi, c’est l’anniversaire de ta filleul Lennie et on fera

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s