Back to the nature

Après avoir retrouvés la vie moderne à Kuala Lumpur (les boutiques… mais aussi la pollution !), on ne peut s’empêcher de retourner aux sources. Direction Taman Negara, un immense morceau de jungle (4300km²) totalement préservée, pour respirer le grand air. On se rend compte finalement, que nous, inconditionnel petit citadin préférons depuis notre départ les grands espaces aux big city. Mais ne vous inquiétez pas on n’a pas encore prévu de rejoindre papy Lulu pour vivre au fin fond du Cantal en rentrant…
On cherche le bus de ville (trajet à prix dérisoire) et l’on rencontre Isiden, un jeune malais qui nous prend sous son aile et nous traîne jusqu’à la station de bus locale au nord de la ville. Il nous propose de l’accompagner déjeuner dans une gargotte en attendant le départ. 8h du mat, riz-chili-chicken euh?… allons y ! A la fin de notre copieux petit déj, il paie l’addition ! Nous sommes plus que gênés, mais il insiste tellement qu’on ne peut refuser. Leçon de vie…On fait le trajet ensemble, il nous dit au revoir chaleureusement et quitte le bus avant nous. Belle rencontre.
On arrive à Jerantut dans l’aprem, ville la plus proche pour le départ au Parc. Les rues sont désertes (on a croisé peu d’européen depuis notre arrivée en Malaisie mais là nous sommes vraiment les seuls !) On embarque le lendemain à bord d’une pirogue qui nous déposera 3h plus tard au pied du seul village du Parc. Le trajet est très agréable, à fleur de l’eau nous filons le long de la rivière Tembelling, la forêt se densifie, les arbres sont de plus en plus haut, nous croisons des buffles qui font trempette, des singes acrobates, pas le temps de s’ennuyer !


En arrivant au village (quelques bugalow et restaurants sur pilotis) on organise notre treck : ce sera viste de la cave remplie de… chauves souris ; ballade de nuit ; et trekking jungle. C’est parti pour l’aventure !

Experience Jungle N° 2

Départ pour le premier treck, Nico a une légère peur phobique des chauves-souris mais on l’a déjà dit : on n’est là pour dépasser nos limites ! Après un peu de marche on arrive à l’entrée de la cave (si on peut dire « entrée » : minuscule trou…) On se faufile un par un, on se contortionne pour avancer, on rampe au bord des parois, il fait frais, c’est amusant. On passe une première caverne, on commençe à entendre des bruits… des cris… les frissons nous traversent le corps, on escalade pour remonter un peu et là face à nous des centaines de chauves-souris collées au mur nous observent après leur petits yeux luisants. Ca n’est pas si effrayant, jusqu’à ce que l’une des 2 jeunes filles qui nous accompagnent les voient à son tour et se mette à hurler puis pleurer…( elle n’en avait jamais vu avant et ne savait pas quel effet ça lui ferait!) Les chauves-souris se mettent à voler un peu dans la tous les sens puis se racrochent au mur, oufff on peut continuer, on avance vers le puit de lumière pour s’extirper de la grotte et on sort ravis d’avoir fait cette expérience, Nico : même pas peur (vous vous en doutiez…)


Après un peu de repos pour se remettre de nos émotions, on part faire la ballade de nuit, avec un guide, pour observer les insectes et les animaux qui sortent beaucoup plus quand il fait tout noir… brrrr). Lampe frontale et vêtement couvrant comme seule arme pour affronter les démons de la nuit, nous traversons la jungle. Grosses araignés, serpents, mille pate géant, insectes en tout genre viennent ponctuer notre ballade, chacun prend des photos et y va de ses commentaires. Très bon moment !

Une nuit dans la jungle plus tard (pas très reposant…) la palissade de la cabane ne monte pas jusqu’en haut et malgré la moustiquaire je flippe des bebêtes…
On organise NOTRE treck, cette fois on part que tous les 2, après le brief d’un expert bien sûr, pour faire une grande randonnée, traverser le pont suspendu le plus long du monde et admirer la vue d’en haut de la colline. On s’éclate, les arbres millénaires sont magnifiques, arrivés sur le pont, le vertige me gagne, j’ai les jambes qui tremblent mais j’arrive au bout. Nico lui est dans son élément, il prend des photos, se penche dans le vide…

Les choses sérieuses commencent maintenant, environ 5km nous séparent du haut de la colline, nous commençons à grimper cette montée abrupte (notre treck s’apparente plus à de l’escalade que de la rando!), quelques stop s’imposent pour reprendre notre souffle, 2h30 après nous arrivons en haut, la vue sur tout Taman Negara est magnifique !

On pic-nik face aux montagnes et on redescend plus cool pour observer la jungle, on croise un énorme Varan (même famille que les dragons de Comodo), même si on sait que ça ne mange que des insectes, on est impressionnés… puis on reprend le sentier qui mène au village.
Voilà la boucle est bouclée, on est extuénués, trempés de sueur mais fiers de nous 🙂

Publicités

4 réflexions sur “Back to the nature

  1. « Grosses araignés, serpents, mille pates géants, insectes en tout genre …  » youhouuuuu : vive la jungle : je ne crois pas que ca soit fait pour moi tout ca !!!!! vous êtes des guerriers maintenant ! Bisous Bisous.

  2. Franchement bravo Anais.
    Moi j’ai connu la nuit dans la jungle en Inde et je faisais vraiment pas la maligne.
    D’ailleurs après une nuit, j’ai dis stop!!!
    Embrasse bien fort mon cousin.C’est super de vous suivre et de voir que vous profitez a fond.
    Kisses
    Fanny

  3. Génial ! Moi qui ai, comment dire, quelques d’appréhensions envers ces jolies créatures ! J’ai envie de découvrir la Malaisie mais mais mais…
    Ben, bravo à vous.

    Chantal ou Sumayya, Belgique.

  4. Génial ! Moi qui ai, comment dire, quelques appréhensions envers ces jolies créatures ! J’ai envie de découvrir la Malaisie mais mais mais…
    Ben, bravo à vous.

    Chantal ou Sumayya, Belgique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s